Trump, l’homme qui a brisé les codes de la communication

Trump, l’homme qui a brisé les codes de la communication
Reuters.

Dimanche matin sur CNN. Brian Stelter, présentateur spécialisé des médias, relate les derniers gags d’Alec Baldwin, moquant la houleuse conférence de presse du futur président des Etats-Unis. « A-t-on des nouvelles de Donald Trump ?, l’interrompt la journaliste Christi Paul. Il tweete toujours d’habitude à ce moment-là. » « Je vérifie et je ne vois rien, réplique Stelter, consultant sa tablette. Il a peut-être pris sa grasse matinée, mais je pense qu’il finira par répondre à cette provocation, comme à toutes les autres. »

L’accro-dépendance du microcosme médiatique à l’ouragan Trump, pointée du doigt comme un des plus grands égarements du journalisme américain avec la course à la guerre en Irak en 2002-2003, en dit long, par ricochet, sur l’extraordinaire révolution infligée par ce même Trump à l’univers hautement codifié de la communication politique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct