Après avoir sauvé le soldat Furlan, PS et CDH promettent une grande lessive

Paul Furlan s’est expliqué à la tribune du parlement wallon. «
Aucune faute politique
» selon le ministre-président Paul Magnette. © Photo News
Paul Furlan s’est expliqué à la tribune du parlement wallon. « Aucune faute politique » selon le ministre-président Paul Magnette. © Photo News

Paul Furlan (PS) restera ministre wallon des Pouvoirs locaux, de l’Energie et du Logement. Deux heures de débat parlementaire n’auront pas changé la donne : sans surprise, PS et CDH maintiennent leur confiance au Thudinien fragilisé par l’affaire Publifin et ses développements jusqu’au sein de son cabinet. Face aux journalistes, le ministre-président Paul Magnette (PS) a souligné son « total soutien » à l’homme et aux mesures qu’il propose. Il ajoute même qu’« il n’y a eu aucune faute politique » de la part du ministre.

1La défense de Paul Furlan. A la tribune, Paul Furlan n’a pas tourné autour du pot à propos des rémunérations abusives chez Publifin : « Est-ce que je savais ? Non ! Est-ce que j’aurais pu savoir ? Evidemment. Est-ce que j’ai cherché à savoir ? Non ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct