Obama dorlote les journalistes pour la dernière fois

Obama dorlote les journalistes pour la dernière fois

On les avait quittés malmenés par Donald Trump. Traités de « malades », interdits de parole. Les journalistes sont sortis galvanisés de leur dernier face-à-face avec Barack Obama, ce mercredi au sein de la Maison Blanche. Une ultime conférence de presse pour défendre ses dernières décisions et la liberté des médias. Comme un pied-de-nez à l’âpreté des propos du président élu, investi ce 20 janvier, à la profession.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct