Après les Farc, la Colombie et l’ELN vont négocier pour une «paix complète»

Le gouvernement colombien et l’ELN, dernière guérilla active du pays, doivent entamer le 7 février en Equateur des pourparlers officiels pour parvenir à «une paix complète» après le pacte avec les Farc, et clore ainsi plus de 50 ans de conflit armé.

«Nous avons convenu d’installer la table publique de début de la phase formelle des dialogues pour la paix en Colombie le 7 février à Quito», ont annoncé les deux délégations dans un communiqué lu par Juan Meriguet, représentant du gouvernement d’Equateur, pays hôte et garant du processus. «Le 2 février, l’ELN libèrera Odin Sanchez Montes de Oca (ex-député retenu en otage depuis avril). Ce même jour, deux membres de l’ELN seront graciés», a-t-il ajouté.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Monde