Primaire de la gauche: un dernier combat aux airs de défaite annoncée

De gauche à droite
: Francois de Rugy, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Sylvia Pinel, Benoit Hamon, Vincent Peillon and Jean-Luc Bennahmias. © Reuters
De gauche à droite : Francois de Rugy, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Sylvia Pinel, Benoit Hamon, Vincent Peillon and Jean-Luc Bennahmias. © Reuters - Reuters

L’ultime étape d’un étrange marathon. Pour la troisième fois en à peine huit jours, les candidats à la primaire de gauche se sont retrouvés jeudi soir sur France 2 pour la dernière joute avant le premier tour de scrutin, dimanche.

Manuel Valls, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et les trois « petits » candidats ont jeté leurs dernières forces dans un combat qui a pourtant tout l’air d’une défaite annoncée (lire par ailleurs).

Interrogés sur la santé, la dette, le protectionnisme ou la politique étrangère, les uns et les autres ont cherché à faire valoir leurs atouts.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct