L’alcool gratuit ne sera pas supprimé tout de suite au parlement

L’alcool gratuit ne sera pas supprimé tout de suite au parlement

La commission déontologique du parlement fédéral demande que la buvette des parlementaires ne serve plus de l’alcool gratuitement, rapportent vendredi «Het Nieuwsblad», «De Standaard» et «Het Belang van Limburg». Les députés n’y seraient toutefois pas favorables.

L’avis a été rendu après l’incident provoqué par les commentaires du député Luk Van Biesen (Open Vld) à l’encontre de sa collègue Meryame Kitir (sp.a). Le président, Siegfried Bracke, avait demandé à la commission de se pencher sur la possibilités d’instaurer des sanctions à la suite de propos déplacés, irrespectueux ou discourtois.

La commission pointe la consommation d’alcool comme l’une des causes possibles et propose des règles strictes, notamment l’interdiction de servir gratuitement de l’alcool, comme c’est le cas actuellement avec de la bière ou du vin, explique le président de cette commission, Danny Pieters (N-VA).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct