Les évêques congolais perdent patience

Les évêques, emmenés par le président de leur Conférence, M
gr
 Marcel Utembi (au centre, en retrait, mallette blanche),
sont las de se heurter aux blocages politiques. © AFP.
Les évêques, emmenés par le président de leur Conférence, M gr Marcel Utembi (au centre, en retrait, mallette blanche), sont las de se heurter aux blocages politiques. © AFP. - AFP.

Les évêques congolais en ont assez et le font savoir. Ils n’entendent pas poursuivre leur médiation de sortie de crise au-delà de ce week-end, alors que des divergences importantes subsistent entre la Majorité présidentielle et l’opposition sur la formation du futur gouvernement d’union nationale.

1 Quels sont les principaux points de blocage ? Depuis trois semaines, les points d’achoppement portent sur la composition du Conseil national de suivi de l’accord, dont la présidence avait initialement été confiée à Etienne Tshisekedi. Sur la répartition des postes au sein du futur gouvernement qui, en principe, devrait se limiter à 46 membres. Sur la procédure de désignation du futur Premier ministre, la candidature de Felix Tshisekedi posant problème, les autres partis estimant que le « Rassemblement de l’opposition » se montre trop gourmand.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct