Un village retranché pour cause de travaux

Landelies va perdre son accès le plus direct à la RN53 pendant une période  de 3 à 5 mois.
Landelies va perdre son accès le plus direct à la RN53 pendant une période de 3 à 5 mois. - D.R.

A Landelies, où l’on en parle depuis plus d’un an, les choses se précisent : la direction des voies hydrauliques du Service Public de Wallonie (SPW) va procéder au remplacement complet du pont du déversoir, au pied de la route du col, par lequel transitent chaque jour des centaines de véhicules. Et c’est bien ce qui tracasse les riverains. Ce chantier, qui impose la coupure de la route, va priver le village de son accès le plus direct à Montigny-le-Tilleul et à la RN53 Charleroi-Beaumont. Un retranchement que d’aucuns voient comme une menace pour leur qualité de vie, l’activité économique locale (horeca et abbaye d’Aulne) mais surtout la sécurité et les secours (lire ci contre). Selon l’échevine des Travaux Nathalie Gherardini (MR), « les ingénieurs du SPW ont intégré dans leur cahier des charges l’utilisation d’éléments préfabriqués, afin de limiter la durée d’inaccessibilité du pont. Mais il faut s’attendre quand même à une période de 3 à 5 mois. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct