Trafic de stups en prison

La prison d’Arlon est au coeur d’un réseau bien plus large.
La prison d’Arlon est au coeur d’un réseau bien plus large. - News

L’affaire fait l’effet d’une bombe ! Cinq agents pénitentiaires font actuellement l’objet d’une enquête judiciaire liée à un gros dossier de trafic de drogue. Dossier initié par la PJF de Liège, qui prend d’ailleurs sa source en Cité ardente. Plusieurs gardiens de prison (Marche-en-Famenne et Arlon) ont récemment été arrêtés dans le cadre d’un trafic de stupéfiants et de GSM. Ces arrestations se sont déroulées dans le cadre d’une grosse enquête liégeoise.

Ainsi, quatorze perquisitions ont été menées mardi, dans le cadre d’un trafic international de produits stupéfiants. L’objectif ? Interpeller 13 suspects impliqués dans un vaste trafic de drogues (cannabis, cocaïne, héroïne) comprenant un volet international.

Selon le parquet de Liège, il s’agit d’un trafic de marijuana, de cocaïne et d’héroïne. La marchandise provenait du Maroc en transitant par l’Espagne. La vente de la marchandise s’organisait dans l’arrondissement de Liège.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct