Grave cafouillage avec les chiffres au lendemain de la primaire de la gauche

Le scrutin organisé par le PS français est soupçonné de manipulation. © AFP.
Le scrutin organisé par le PS français est soupçonné de manipulation. © AFP.

Les journalistes politiques français ont écarquillé les yeux ce lundi matin, devant le site de la « primaire citoyenne », la primaire de la gauche qui a propulsé au second tour de dimanche 29 janvier Benoît Hamon et Manuel Valls. L’ordre d’arrivée de ce duo est d’ailleurs la seule certitude absolue au lendemain du scrutin. Il faut dire que le Parti socialiste est pris en flagrant délit de cafouillage (au mieux) avec ses chiffres.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct