Les visiteurs de prison cherchent des musulmans

Solange Pourveur, présidente actuelle des Visiteurs francophones de prison et Claire Capron, fondatrice de l’ASBL (à dr.) 
: «
Il faut garder la tête froide et le cœur ouvert
». © Bruno Dalimonte.
Solange Pourveur, présidente actuelle des Visiteurs francophones de prison et Claire Capron, fondatrice de l’ASBL (à dr.) : « Il faut garder la tête froide et le cœur ouvert ». © Bruno Dalimonte. - Bruno DALIMONTE.

Auditionnée en commission « attentats » il y a peu, Solange Pourveur est ancienne présidente de la commission de surveillance de la prison de Lantin. Elle fait également partie du groupe des « Visiteurs de prison » et plaide pour que les contacts entre les membres de l’association et les détenus radicalisés soient facilités.

Ceux qui y sont enfermés donneraient tout pour sortir. Les visiteurs de prison, eux, demandent régulièrement à y entrer. Ils sont aujourd’hui plus de 200, pour l’ensemble de la Belgique, à rendre régulièrement visite à ceux qui ont été mis au ban de la société. Des accidentés de la vie, des repentis mais aussi des violents, des prédateurs, des manipulateurs et, de plus en plus, des radicalisés.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct