Publifin: bon sang! Di Rupo a loupé une occasion de se taire

© Thienpont
© Thienpont

Le geste se voulait magnanime. Il était déplacé.

Lundi, on apprenait du Vif que le président du PS avait donné ordre aux fédérations concernées par le scandale Publifin (Huy-Waremme, Liège et Verviers) de reverser les montants indûment perçus par ces dernières à la Croix-Rouge. En effet, les membres du PS cotisent pour 10 % environ de leurs émoluments auprès de leurs instances. Quand ils étaient rétribués par l’intercommunale, ils en faisaient aussi (indirectement) profiter le parti. Elio Di Rupo croyait ainsi transformer un scandale en bonne action. Il avait oublié au passage que l’argent trop perçu doit revenir aux instances qui l’ont versé et, indirectement, à ses actionnaires publics.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct