Publifin et «Penelopegate»: chou vert et vert chou?

Le scandale Publifin a eu raison de Furlan, le «Penelopegate» fait vaciller Fillon.© Photo News / EPA
Le scandale Publifin a eu raison de Furlan, le «Penelopegate» fait vaciller Fillon.© Photo News / EPA

Le scandale Publifin a eu raison de l’un, le «Penelopegate» fait vaciller l’autre. D’un côté Paul Furlan, ministre wallon démissionnaire à qui l’on a reproché une mauvaise gestion des pouvoirs locaux et des négligences à la pelle. Chez nos voisins français, l’ancien Premier ministre François Fillon, renversé en pleine course à la présidentielle par le « Penelopegate ». Le candidat Les Républicains est ciblé par une enquête préliminaire pour «  détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits  ». Qui fait voler en éclats son image d’homme exemplaire et différent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct