Publifin et «Penelopegate»: chou vert et vert chou?

Le scandale Publifin a eu raison de Furlan, le «Penelopegate» fait vaciller Fillon.© Photo News / EPA
Le scandale Publifin a eu raison de Furlan, le «Penelopegate» fait vaciller Fillon.© Photo News / EPA

Le scandale Publifin a eu raison de l’un, le «Penelopegate» fait vaciller l’autre. D’un côté Paul Furlan, ministre wallon démissionnaire à qui l’on a reproché une mauvaise gestion des pouvoirs locaux et des négligences à la pelle. Chez nos voisins français, l’ancien Premier ministre François Fillon, renversé en pleine course à la présidentielle par le « Penelopegate ». Le candidat Les Républicains est ciblé par une enquête préliminaire pour «  détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits  ». Qui fait voler en éclats son image d’homme exemplaire et différent.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct