Soldes chéris, chéries !

Soldes chéris, chéries !

« Pour le budget familial, elles font du bien. – Quoi donc, cher ami ? – Les soldes de janvier, pardi ! » J’entends déjà gronder de toute part les protestations : encore une confusion entre LA solde que reçoit un militaire et LE solde (souvent au pluriel) vendu au rabais.

L’histoire du français invite à ne pas crier trop vite au scandale dans le cas de cette confusion. Outre qu’ils partagent quelques liens étymologiques, solde 1 et solde 2 ont tardé à voir leur genre se stabiliser dans l’usage, la distinction féminin/masculin confortant la différence sémantique.

Cette indulgence n’ira toutefois pas jusqu’au laxisme. Distinguons donc la solde qui alourdit votre bourse et le solde qui la soulage. Mieux vaut éviter une pratique du français à bas prix…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct