lesoirimmo

Trois semaines pour juger l’exécution d’un couple et d’un enfant de 9 ans

Amédéo Troiano, un ancien client des banquiers, a vu sa vie s’effondrer à la suite d’un refus de prêt.
Amédéo Troiano, un ancien client des banquiers, a vu sa vie s’effondrer à la suite d’un refus de prêt. - Belga.

C’était une soirée tranquille, le 18 avril 2014, que Benoît Philippens, 36 ans, son épouse Carol Haid, 37 ans, et le filleul de cette dernière, Esteban, 9 ans, avaient passée au restaurant en compagnie de deux amis et de leurs deux enfants. Elle s’était terminée tôt, pour ne pas fatiguer les petits, et à 22 h 20, les Philippens se parquaient devant la maison familiale, dans un quartier cossu de Visé, entre Liège et la frontière hollandaise. Mais ils étaient à peine sortis de la voiture, dans cette nuit noire, qu’un homme surgissait de derrière les buissons et tirait. Sur Benoît et Carol, d’abord. Puis sur le petit Esteban, recroquevillé derrière la voiture et exécuté d’une balle qui, tirée d’en haut, lui a transpercé le crâne puis traversé le corps.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct