Face à Trump, «l’Europe est politiquement faible»

Le Premier ministre maltais Joseph Muscat, le Président du Conseil européen Donald Tusk et le Président de la Commission européenne Jean-Claude Junker. ©Reporters
Le Premier ministre maltais Joseph Muscat, le Président du Conseil européen Donald Tusk et le Président de la Commission européenne Jean-Claude Junker. ©Reporters

Face aux attaques « twittérales » à répétition dont le président Trump est coutumier, l’Europe doit-elle rester de marbre ? Doit-elle serrer les rangs et au contraire prendre son destin en mains, en se démarquant plus nettement de son grand frère protecteur ? Au sommet de la Valette, elle a donné quelques éléments de réponse face aux questions que soulèvent les premiers actes géostratégiques plutôt déstabilisants de Donald Trump, le plus souvent via son réseau social préféré, Twitter.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct