Un service d’aide aux handicapés joue les abonnés absents

© PhotoPQR.
© PhotoPQR.

Emoi pour les personnes handicapées qui dépendent du service fédéral de reconnaissance pour recevoir les aides légales adaptées à leur perte de capacités : depuis trois jours, plus personne ne répond au téléphone, comme si le service avait quasiment disparu. En fait, il n’en est rien : les 300 personnes du service sont toujours là, au boulevard Botanique, à côté de la Tour des Finances. Mais ils ont choisi de ne plus répondre aux appels téléphoniques durant au moins quelques jours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct