Piotr Anderszewski Mozart, Schumann, Fantaisies

<span>Piotr Anderszewski</span> Mozart, Schumann, Fantaisies

Piotr Anderszewski est le baladin des atmosphères les plus folles. On ne s’étonne donc guère de le retrouver dans l’univers libre et ensorcelant de la « Fantaisie ». Et pourtant, le regard du poète y révèle un amoureux des formes. Si la « Fantaisie K 475 » sonne grave et sombre, tendue d’effets Sturm und Drang, c’est pour mieux s’épanouir dans la clarté logique de l’imparable sonate K 457.

On monte d’un cran dans le romantisme spontané avec Schumann, mais ce discours farouchement libertaire dissimule mal son sens secret de l’architecture. Et en prime, les méconnues « Geistervariationen » imposent leur flamboyance de l’instant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct