«Le seul espoir, ce sont les mouvements sociaux, l’associatif, l’éducation permanente»

«Le seul espoir, ce sont les mouvements sociaux, l’associatif, l’éducation permanente»
Bruno DALIMONTE

Je n’ai pas confiance dans le gouvernement Michel, mais ceux qui l’ont précédé n’étaient pas plus inspirants : lentement mais sûrement, les acquis sociaux si durement obtenus sont en train d’être détricotés. Cela se passe graduellement, et on dirait qu’on s’y habitue ! Quand 200.000 personnes sortent dans la rue pour crier leur désaccord, le gouvernement reste sourd ! La classe politique a perdu le contact avec les citoyens. Il est essentiel de restaurer ce lien. Les mandats politiques devraient être conçus comme un service à la communauté et non comme une carrière. Il faut aussi instaurer une nouvelle règle : les responsables politiques font deux mandats et puis ils retournent dans la vraie vie. Il faut qu’ils sortent de leur bulle. L’affaire Publifin est révélatrice : des élus de partis comme le PS et le CdH, qui n’ont pas dans leurs valeurs le fait d’accumuler toujours plus de richesses, n’ont pas trouvé problématique de recevoir tant d’argent sans rien faire !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct