L’islam du «juste milieu», un terme moins neutre qu’il n’y paraît

L’islam du «juste milieu», un terme moins neutre qu’il n’y paraît

Lors de ses auditions du 13 février 2017, les parlementaires de la commission « attentats » ont entendu l’imam Galaye N’Diaye, du centre islamique du Cinquantenaire, implicitement soutenir que l’islam qui y est enseigné n’est ni radical ni salafiste car «  nous pratiquons l’islam du juste milieu  » et, comme pour mieux se distancier de jeunes radicaux, évoquer le fait qu’«  Ils ne viennent pas chez nous. Moi-même je n’incarne pas le vrai islam pour eux  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct