«Il faudrait plus de moments de communion autour d’un objectif commun»

«Il faudrait plus de moments de communion autour d’un objectif commun»

J’ai l’impression que les médias mettent très fort l’accent sur l’immigration, en faisant mousser le moindre incident, cela devient une obsession. L’hôpital Erasme est très multiculturel, tant du côté du personnel médical que des patients. C’est sûr qu’il faut s’adapter aux différentes cultures, mais il faut prendre les gens tels qu’ils sont. Quand on a des patients issus du pourtour de la Méditerranée, les familles sont très présentes, tout le monde doit être au chevet du proche, et c’est parfois difficile à gérer. Mais quand on leur explique calmement qu’il faut respecter les heures de visite pour nous laisser faire les soins, pour le bien du patient, il n’y a aucun problème. Des familles issues d’autres pays européens sont par contre plus distantes voire absentes : nous, on jongle avec tout ça. Et quand il y a un problème de communication, par exemple avec une famille d’origine marocaine ou turque, on a toujours un collègue qui parle la langue et qui peut nous aider.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct