Trump: un mois, et déjà le chaos

© Photo News
© Photo News

New-York

Peu importent la réalité, les manifestations, les scandales, l’impopularité record, puisque les soubresauts agitant l’Amérique émanent – forcément – d’un Parti démocrate «  incapable d’accepter sa défaite  » et de manifestants évidemment «  payés  » par ces mauvais perdants. L’Amérique de Trump, elle, se repaît d’un triomphe électoral inattendu et se gargarise de la promesse proférée par le 45e président des Etats-Unis le 20 janvier : «  le temps de l’action est venu  ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct