Le décret Paysage et le mirage informatique

D.R.
D.R.

L a Libre publiait ce samedi 11 février un dossier sur la surcharge administrative induite dans les universités par le décret « Paysage » du ministre Marcourt. Elle s’explique principalement par l’individualisation, autrement dit la possibilité offerte à l’étudiant de composer son parcours académique à la carte et à son rythme, une intention louable mais qui engendre une importante complexité administrative. Responsable académique d’un programme de master lors de l’entrée en vigueur du décret, je ne suis – à l’instar de M. Nicaise, administrateur de l’ARES1 – guère surpris par les résultats de l’enquête menée auprès du personnel des universités francophones qui objective le malaise.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct