Reines de pique Jacqueline et Janine, les diaboliques

<span>Reines de pique</span> Jacqueline et Janine, les diaboliques

Ces derniers temps, sous l’avalanche de scènes documentaires, de spectacles-conférences, de pièces autobiographiques en forme de confessions, on en venait à penser que le bon vieux théâtre de texte, avec ses fresques littéraires et ses démonstrations d’acteurs, n’avait plus la cote. Jean-Marie Piemme vient allègrement nous contredire avec Reines de Pique , mise en scène par Philippe Sireuil et cousu main pour deux actrices mythiques de notre scène : Jacqueline Bir et Janine Godinas.

D’emblée, le plateau annonce l’épopée puisqu’en son centre, une colonne de vieilles valises s’élève jusqu’au ciel. Ce sont les bagages d’un voyage mais aussi des malles à souvenirs, signe que le périple sera aussi physique qu’existentiel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct