Le Kazakhgate revient sur Tractebel, le scandale étouffé

L’ancien administrateur délégué de Tractebel, Philippe Bodson  a-t-il simplement été trahi par un de ses cadres ?
L’ancien administrateur délégué de Tractebel, Philippe Bodson a-t-il simplement été trahi par un de ses cadres ? - Bruno d’Alimonte.

Comment, malgré un signalement par la Sûreté de l’État depuis octobre 1994, malgré l’ouverture d’une enquête judiciaire pour blanchiment dès juin 1996, le trio kazakh a-t-il obtenu la nationalité belge ? L’un d’entre eux, Alijan Ibragimov, le raconte aux enquêteurs de gendarmerie le 17 mars 1998 : « J’ai obtenu ma carte professionnelle (NDLR : sésame pour la nationalité belge) en bénéficiant de l’appui de la société Tractebel et de l’aide de mon avocat Me Sukennik. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct