Raphaëlle Brochet et Philippe Aerts Kamalamba

<span>Raphaëlle Brochet et Philippe Aerts</span> Kamalamba

Un duo chant-contrebasse, c’est souvent casse-gueule. Soit la basse ne fait qu’accompagner le chant, soit le chant ne fait que colorer les solos de la basse. Avec Raphaëlle Brochet et Philippe Aerts, ces pièges sont brillamment évités. Ils forment un seul corps, qui s’exprime par la voix de Raphaëlle et/ou la basse de Philippe. Et c’est brillant.

D’abord, ils ont trouvé un son, aidés sans aucun doute par le talent de Daniel Léon au studio d’Igloo. Ensuite, ils imposent des musiques venues du jazz, du carnatique de l’Inde du Sud, du Brésil, dont ils font leur musique à eux, leur expression propre. Chansons de Raphaëlle Brochet seule, d’elle et A. Mutusami Deekshitar, de Chick Corea, de Joao Bosco, Cavaquinho/Brito, Wolff/Landesman : un bel itinéraire à travers le monde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct