Sarah McKenzie Paris in the rain

<span>Sarah McKenzie</span> Paris in the rain

Le disque de la jeune Australienne est super. On ne peut pas dire qu’elle réinvente tout, certes, mais sa voix est si légère, aérienne et bien posée, ses compos sont si swing, ses réinterprétations sont si douces qu’on a envie de l’écouter jusqu’au bout de la nuit, en dansant de temps à autre cheek to cheek, évidemment. C’est une voix et une musique à se laisser emporter dans le rêve.

Elle chante, elle compose, elle joue du piano et a le chic de s’entourer d’artistes comme Reuben Rogers à la basse ou Gregory Hutchinson aux drums. Ecoutez-la susurrer « Embrace me » dans « Embraceable you » de Gershwin, mmmhhh ! Elle chante « I’m old fashioned » de Kern. On en veut bien encore des « old fashioned » comme Sarah McKenzie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct