Kazakhgate: Tractebel se dit abusé et n’aurait pas favorisé de naturalisation

Daniel Deroux a expliqué comment les Kazakhs ont approché Tractebel et non l’inverse. Ils voulaient une «
machine à convertir les tengés en dollars
». © Bruno fahy/ Belga.
Daniel Deroux a expliqué comment les Kazakhs ont approché Tractebel et non l’inverse. Ils voulaient une « machine à convertir les tengés en dollars ». © Bruno fahy/ Belga. - Bruno fahy/ Belga.

M a signature figure sur beaucoup de documents où je ne l’ai pas apposée. Au Kazakhstan, ils ont des spécialistes pour cela !  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct