Affaire Théo: une nouvelle manifestation dégénère à Paris

Un rassemblement de plusieurs centaines de jeunes contre les violences policières donnait lieu, jeudi à Paris, à des heurts avec les forces de l’ordre et 16 lycées étaient bloqués par des manifestants.

L’interpellation brutale d’un jeune de 22 ans, début février à Aulnay-sous-Bois, en banlieue parisienne, a débouché sur l’inculpation d’un policier, soupçonné de viol au moyen d’une matraque. L’affaire, qui a eu un grand retentissement politique, a déclenché plusieurs nuits de violences à Paris et en banlieue, émaillées d’incidents.

«Il y a trop de bavures policières. La police a des manières de faire, de contrôler, qu’on n’aime pas. Et là, c’est la goutte d’eau», expliquait jeudi Kitem, élève en seconde venu manifester à l’appel de mouvements antifascistes.

Rassemblés place de la Nation, dans l’est de Paris, les jeunes dont certains étaient cagoulés ont saccagé plusieurs voitures et distributeurs de billets.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct