Un statut de victimes de guerre pour les victimes du 22 mars

Les autorités belges ont été lourdement critiquées pour leur manque d’initiative à la suite des attentats.
Les autorités belges ont été lourdement critiquées pour leur manque d’initiative à la suite des attentats. - AFP.

Les victimes des attentats du 22 mars vont enfin avoir leur statut. A moins d’un mois des commémorations des attaques qui ont fait 32 morts à Bruxelles, le gouvernement devrait adopter en kern ce vendredi le projet de loi des ministres De Block (VLD) et Vandeput (N-VA). En l’espèce, la suédoise veut créer le « statut de solidarité nationale » qui permettra l’obtention d’indemnités sur le modèle du régime attribué aux victimes civiles de la guerre 1940-45.

Les victimes, concrètement, bénéficieront désormais d’une pension de dédommagement, calculée selon leur degré d’invalidité. A raison de 20.330 euros par an pour une invalidité totale, selon les barèmes disponibles. L’indemnité sera versée tant que les personnes souffriront de leur handicap. Dans le cas de victimes décédées, les ayants droit bénéficieront aussi d’une pension d’un montant inférieur (62 %).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct