«La sécurité de tous réside dans une presse libre»

© Reporters.
© Reporters.

Au stand de tir des populistes américains, les journalistes sont dans la ligne de mire. Pan ! Les membres de la presse sont des «  pressestitués  ». Bang ! «  Des voyous  ». Boum ! Des «  ennemis du peuple  ». Donald Trump en a fait le clou de son show… médiatique. Il suffit qu’il prononce le nom du New York Times ou de CNN pour que la foule s’excite et appelle au lynchage. Ses conférences de presse sont devenues des conférences contre la presse.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct