Jordi Savall Les routes de l’esclavage

<span>Jordi Savall</span> Les routes de l’esclavage

Pour comprendre ce que nous sommes, il faut connaître notre histoire. Si nous ne connaissons pas l’Histoire, nous ne pouvons pas construire notre avenir. Nous vivons dans un monde qui a trop peur et la peur n’est pas une bonne conseillère.  » Voici le monde tel que le conçoit le gambiste et chef catalan Jordi Savall dans une interview au quotidien québécois La presse. Pour prôner la paix, Savall préconise la découverte et la curiosité. Parce qu’à ses yeux seuls, l’amour et la musique peuvent sauver l’humanité.

La musique pour exorciser les peurs, pour mieux connaître l’autre et pour dialoguer avec lui. La démarche semble utopiste mais elle anime le musicien depuis toujours. À 75 ans, celui qui fut nommé en 2008 artiste pour la paix par l’Unesco n’a rien perdu de son envie de changer le monde à sa façon. Et ce travail, il le poursuit aujourd’hui à travers Les routes de l’esclavage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct