La médiatrice européenne lance une enquête sur Barroso

Le recrutement de Jose Manuel Barroso – ici, en novembre 2014 – par la banque Goldman Sachs a attisé une polémique qui n’est pas encore éteinte... © Belga
Le recrutement de Jose Manuel Barroso – ici, en novembre 2014 – par la banque Goldman Sachs a attisé une polémique qui n’est pas encore éteinte... © Belga - Belga.

Le gendarme de l’éthique dans les institutions européennes, la « médiatrice », Emily O’Reilly, va ouvrir, ce mardi, une enquête sur la manière dont la Commission européenne a géré le pantouflage de son ancien président, José Manuel Barroso, à la sulfureuse banque d’affaires Goldman Sachs.

A la fin de l’été dernier, deux mois après l’annonce de ce choix de carrière, sous la pression de O’Reilly, le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, avait finalement référé le dossier Barroso au comité d’éthique. Lequel a conclu après quelques semaines qu’aucune règle n’avait été enfreinte. Et ça s’était arrêté là.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct