A Galaxidi, les Grecs se roulent dans la farine

© Reuters
© Reuters

Cette tradition remonterait au XIXe siècle. Et tous les ans, les habitants de Galaxidi – à 200 km d’Athènes – n’y échappent pas. Alors que les cloches se mettent à sonner, les habitants, les touristes et les visiteurs de toute la Grèce commencent à envahir les rues de ce village de bord de mer pour se rendre dans « la zone de guerre » (une « zone neutre » étant prévue pour les observateurs). Équipés de chiffons, masques chirurgicaux, K-way… la bataille de farine peut commencer. Toutes les armes sont autorisées : bidons, pistolet à air comprimé… Tant que tout le village est recouvert de poudre blanche et colorée. Il faudra d’ailleurs des semaines pour remettre les rues au propre. Cet événement festif, organisé lors du « lundi pur », marque la fin du carnaval et le début du grand Carême orthodoxe. Mais les Grecs ne sont pas les seuls à jouer avec la nourriture. En Espagne, la ville d’Ibi à Alicante organise elle aussi sa bataille de farine. À Ivrea près de Turin, les Italiens utilisent des oranges en guise d’armes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+