Politique internationale: la guerre contre le terrorisme

Politique internationale: la guerre contre le terrorisme

Lorsque les attentats frappent la Belgique, le 22 mars 2016, les messages de soutien affluent de chaque gouvernement. Mais la réaction de la France détonne. Manuel Valls clame que l’Europe est en « guerre contre le terrorisme ». Une expression déjà martelée lors des attentats de Paris et qui a de quoi surprendre, d’après Barbara Delcourt, chercheuse au centre REPI de l’ULB : « Après les attentats du 11 septembre, les Européens en général ont tenté de se démarquer de la politique de Georges W. Bush en soutenant que la guerre contre le terrorisme ne fonctionnait pas et qu’il ne fallait pas réagir en termes militaires à ces problèmes, mais favoriser la coopération judiciaire et policière. Et puis, on a senti une sorte de rapprochement avec le discours néoconservateur américain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct