Juncker veut forcer un vrai débat sur l’avenir de l’UE

Juncker veut forcer un vrai débat sur l’avenir de l’UE

Alors que la Commission européenne est censée être l’institution motrice de l’Union européenne, déposant des projets et traçant les lignes d’avenir, c’est une méthode inverse qu’a adoptée cette fois-ci Jean-Claude Juncker, avec son Livre blanc sur l’avenir de l’UE qu’il a présenté mercredi après-midi au Parlement européen. Pas de solution toute faite pour sortir l’Europe de son enlisement et du désamour que lui manifestent les opinions publiques : en présentant cinq scénarios différents « à méditer », le président de la Commission dit vouloir « obliger les gouvernements, le Parlement européen et les parlements nationaux, l’opinion publique et les sociétés civiles, à sortir une fois pour toutes de l’ambiguïté » sur l’orientation à choisir pour le futur de l’UE.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct