L’avenir de l’UE, un sujet difficilement consensuel

L’avenir de l’UE, un sujet difficilement consensuel

O n crie sur tous les toits de l’Europe qu’il faut débattre, qu’il faut que nous retrouvions le chemin vers nos concitoyens, et lorsqu’on le fait, on nous critique. Mais m*** !  ». C’est sans mâcher ses mots que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a répondu mercredi à la charge d’eurodéputés déçus du fait que l’institution européenne n’ait pas tranché en faveur d’un scénario pour aiguiller l’UE dans la suite de son histoire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct