L’avenir de l’UE, un sujet difficilement consensuel

L’avenir de l’UE, un sujet difficilement consensuel

O n crie sur tous les toits de l’Europe qu’il faut débattre, qu’il faut que nous retrouvions le chemin vers nos concitoyens, et lorsqu’on le fait, on nous critique. Mais m*** !  ». C’est sans mâcher ses mots que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a répondu mercredi à la charge d’eurodéputés déçus du fait que l’institution européenne n’ait pas tranché en faveur d’un scénario pour aiguiller l’UE dans la suite de son histoire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct