Après le 22 mars, affronter l’incertitude de l’avenir

Après le 22 mars, affronter l’incertitude de l’avenir

Face aux attentats terroristes, au djihadisme international, l’accroissement des réponses sécuritaires apaisera-t-il nos peurs ? L’enquête Noir, Jaune, Blues 2017 RTBF – Le Soir a révélé l’ampleur des inquiétudes des citoyens, du rejet de l’autre et de la faible confiance dans la capacité des dirigeants politiques à pouvoir améliorer leur vie quotidienne. Comment répondre aux demandes des citoyens qui souhaitent simultanément plus d’ordre, de sécurité, mais aussi plus de protection et d’aide face aux bouleversements contemporains ? Depuis les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, divers événements internationaux font du repli une stratégie pour répondre aux inquiétudes des citoyens. Est-ce la seule manière d’affronter l’incertitude de l’avenir ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct