Visas humanitaires: «La ligne que nous avons suivie était la bonne», se réjouit Francken

© Belga
© Belga

Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, a affiché mardi sa satisfaction après l’arrêt rendu par la Cour de justice européenne (CJUE). Elle conforte la ligne suivie par le gouvernement belge, a-t-il fait remarquer.

« La ligne que nous avions suivie était juste d’un point de vue juridique et c’était une question de bon sens. J’aime le bon sens », a-t-il souligné. « Les ONG voulaient ouvrir les portes de l’Union européenne via les ambassades. Or, la Cour de justice européenne est très claire. On ne peut pas obliger les États de l’Union européenne à accorder des visas humanitaires. C’est un pouvoir discrétionnaire des États », a-t-il ajouté.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct