Noces Stephan Streker laisse s’exprimer son intelligence de cœur

<span>Noces</span> Stephan Streker laisse s’exprimer son intelligence de cœur

Difficile de ne pas sortir bouleversé de ce film qui raconte le drame de Zahira (Lina El Arabi, révélation du film), Belgo-Pakistanaise de dix-huit ans, écartelée entre les exigences de ses parents qui veulent la marier de force, son mode de vie occidental et ses aspirations légitimes de liberté.

Le sujet inspiré de faits réels a tous les symptômes de l’œuvre idéale pour la case « Dossiers de l’écran ». La réussite de Stephan Streker, c’est de s’être d’emblée libéré de cette approche au profit du romanesque de cette tragédie.

Filmant en scope, il introduit le spectateur dans l’intimité de la communauté belgo-pakistanaise avec ses us et coutumes. La caméra voyage d’un personnage à l’autre avec une aisance désarmante, captant la vie dans l’instant, avec ses situations absurdes, tendres, drôles, dramatiques. Le tout est traité sans pesanteur et avec le sens du suspense.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct