La justice dit «oui» au «Dakota Access Pipeline»

©AFP
©AFP

Jeudi, un juge fédéral a refusé la demande de suspension temporaire de la construction du «Dakota Access Pipeline». Il refuse ainsi de faire droit au combat des indiens Lakota, qui veulent empêcher la construction du dernier tronçon du pipeline, qui franchirait le Missouri quelques mètres à peine sous le lit de celui-ci et traverserait les réserves où ils sont installés.

Les Sioux de Standing Rock et de Cheyenne River avaient installé plusieurs tipis sur le «National Mall», à Washington pour soutenir ce combat judiciaire. Les tribus sioux ont annoncé qu’elles utiliseront toutes les armes juridiques à leur disposition même si les travaux devaient commencer entre-temps.

Les tribus avaient demandé au juge James Boasberg à Washington de suspendre la permission accordée par les ingénieurs de l’armée américaine de creuser sous le lac Oahe, réservoir de la rivière Missouri, situé dans le Dakota du Nord.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en L'image du jour