«On ne peut plus retarder»: la dernière conversation des terroristes avant le 22 mars

«On ne peut plus retarder»: la dernière conversation des terroristes avant le 22 mars

Dans un échange la veille des attentats de Bruxelles le 22 mars 2016, les kamikazes Najim Laachraoui et Ibrahim El Bakraoui, expliquent ce qu’ils comptent faire le lendemain. La police a pu mettre la main sur cet enregistrement de 10 minutes, dont La Libre Belgique, la Dernière Heure, De Standaard, Het Nieuwsblad relatent la retranscription ce samedi.

«  La situation est telle qu’on ne peut plus, on ne peut plus retarder quoi que ce soit, tu vois. On doit travailler le plus vite possible et on a décidé de travailler Inchallah demain mardi 22 mars  », déclare au cours de la conversation Najim Laachraoui.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct