Une nouvelle loi pour simplifier la vie des parents d’accueil

Pour des décisions du quotidien, les parents d’accueil ne devront plus systématiquement demander des autorisations. © reporters
Pour des décisions du quotidien, les parents d’accueil ne devront plus systématiquement demander des autorisations. © reporters - reporters

J ai découvert avec cette loi que je m’étais mise dans l’illégalité de nombreuses fois ! Amener ma petite fille chez le coiffeur ? Bien sûr que je le fais sans demander d’autorisation. J’ai remarqué qu’elle avait des problèmes de vue, je l’ai emmenée chez l’ophtalmo et lui ai acheté des lunettes. C’est du bon sens. » Christine est la maman d’accueil d’Anaïs (prénom d’emprunt), 5 ans, depuis près de quatre ans. La maman biologique n’a pas donné de nouvelles pendant presque deux ans. Depuis, deux rencontres ont eu lieu. Elles se sont plutôt bien passées. « Elle a posé des questions pertinentes, qui montrent qu’elle se préoccupe du bien-être de sa petite-fille. Elle est contente de voir qu’elle grandit bien, qu’elle a l’air en bonne santé. » Reste qu’au quotidien, Christine prend les décisions elle-même. Comme quand Anaïs participe à une nuit « dodo à l’école ». «

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique