lesoirimmo

Turquie: le piège d’Erdogan aux Européens

Erdogan. © AFP
Erdogan. © AFP

Electoralisme contre électoralisme, démagogie contre démagogie… Alors qu’il peine à mobiliser son électorat en soutien au virage autoritaire qu’il a décidé de soumettre à référendum, le président Erdogan a jugé nécessaire de polariser encore plus sa campagne électorale. En faisant annoncer sans crier gare à son ministre des Affaires étrangères qu’il allait débarquer aux Pays-Bas, puis en envoyant sa ministre de la Famille de façon tout aussi cavalière par voie terrestre, Erdogan a tendu un piège aux autorités néerlandaises dans lesquelles celles-ci se sont jetées avec volupté, au son de la fanfare populiste de Geert Wilders. Filmée par une nuée de caméras, la scène de la jeune femme sermonnée par un agent puis raccompagnée sous escorte policière à la frontière allemande fut l’une des meilleures images électorales offertes au président turc qui se rêve présidentissime. Merci Rutte, merci Wilders. (Lesquels dans leur for intérieur remercient aussi Erdogan.)

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct