Les Turcs de Bruxelles: «Marre de la contre-propagande de l’Europe»

Les Turcs de Bruxelles: «Marre de la contre-propagande de l’Europe»

« N ous avions un city trip prévu pour Amsterdam… Mais cette histoire nous fait une mauvaise publicité !  » Depuis le bureau de l’agence de voyages dans laquelle elle travaille, située chaussée de Haecht, Kubra, 30 ans, constate bien malgré elle les effets de la crise diplomatique entre la Turquie et les Pays-Bas. Sur les réseaux sociaux, dans les commentaires liés à leur offre commerciale à destination de la capitale voisine, les appels au boycott se multiplient.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct