Ronald Van Spaendonck Leave me alone

<span>Ronald Van Spaendonck</span> Leave me alone

Il y a du Vishnu chez Ronald van Spaendonck qui joue seul, et avec quel éclat, ces pièces minimalistes faisant parfois appel à divers types de clarinettes. Car s’il est vrai que si l’ambiance vient toujours de la diversité et de la superposition des rythmes, elle trouve son expression dans la variété des timbres qui la colore. Et ici on est servi dans une effervescence qui sait toujours raison garder.

Le résultat ? Une indicible concentration où la curiosité naît du détail sans jamais perdre de vue l’horizon de la grande ligne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct