La polémique autour de «La Belle et la Bête» enfle

Edition numérique des abonnés

Le film constitue l’un des événements de l’année cinéma 2017. Vingt-cinq ans après la sortie du dessin animé, La Belle et la bête revit à l’écran grâce à un long-métrage événement. Dans le rôle de Belle, l’ultra-populaire Emma Watson.

Si les fans trépignent d’impatience, le débat est pour l’instant pollué par les détracteurs du film. En cause ? La présence de la première scène ouvertement gay dans l’histoire de Disney. Pour les (très) fins observateurs, on voit en effet un furtif baiser entre Gaston et Le fou...

Il n’en fallait pas moins aux gouvernements les plus autoritaires pour censurer le film. Après l’interdiction du film aux moins de 16 ans en Russie, la Malaisie, pays à majorité musulmane, vient de purement et simplement censurer la scène soi-disant gay en plus d’un avertissement pour les moins de 13 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct