Kazakhgate: sur la piste des diamantaires

© Le Soir/Alain Dewez
© Le Soir/Alain Dewez - A. Dewez.

Fin 2010 début 2011, qui a poussé la Chambre et le Sénat de Belgique à adopter au pas de charge et malgré un gouvernement Leterme II en affaires courantes, une loi d’élargissement de la transaction pénale à ce point bancale que sa réparation a été programmée avant même que le texte défaillant soit voté ?

Puisque deux dossiers judiciaires seulement ont bénéficié de ce texte ahurissant avant qu’il ne soit « réparé », c’est dans la direction des rares bénéficiaires que les regards se portent jusqu’ici, notamment le « trio kazakh » (MM. Chodiev, Ibragimov et Machkevitch).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct