Cécile Vanderpelen: «On parle de l’islam comme un phénomène presqu’exotique»

Cécile Vanderpelen: «On parle de l’islam comme un phénomène presqu’exotique»

Les cours de religion et de morale ?

Cécile Vanderpelen-Diagre : En 2015-16, en Fédération Wallonie-Bruxelles, les élèves de l’enseignement secondaire officiel se répartissent principalement entre les cours de morale (55 %), religion catholique (20,5 %) et religion islamique (18,5 %). En Région de Bruxelles-capitale, le cours de religion islamique est le plus fréquenté (46,5 %), suivi du cours de morale (28,7 %) et de celui de religion catholique (12,5 %). Cette répartition illustre dans une certaine mesure un phénomène propre à la réalité urbaine, plus multiculturelle que les zones rurales. Donc, on observe ces mêmes tendances, même si moins accentuées, à Liège ou à Charleroi, par exemple.

L’islam dans les médias belges ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct