Moi, Daniel Blake Simple et poignant

Moi, Daniel Blake Simple et poignant

Palme d’or 2016.

Tout commence par un écran noir et les réponses absurdes d’un répondeur téléphonique. Ken Loach se place à hauteur d’homme, celle d’un Monsieur Tout-le-monde, honnête menuisier de 59 ans, contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Son médecin lui a interdit de travailler, mais pour les services administratifs, il n’est pas assez malade et doit chercher un emploi sous peine de sanction. Daniel s’insurge, mais son chemin de croix s’avère vite kafkaïen.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct